The Hans Christian Andersen Center

Du har sgt p: +Universiteitsbibliotheek +Leiden

G til frste fund  Tilbage til sgeresultaterne

Dato: 8. december 1847
Fra: Maria Elisabeth van den Brink   Til: H.C. Andersen
Sprog: fransk.

Monsieur!

Quand vous veniez, il y a quelques mois, dans la belle Hollande pour vous reposer un instant de Votre dernier voyage en Europe; alors vous rencontriez ici plusieurs amis, vous inconnus, qui vous aiment et estiment pour vos beaux chants et belles contes, de tous parts, on vous tmoignait reconnaissance et amiti, pour tout ce qui est beau et pur, dans vos ides et vos sentiments; je n'tais pas alors un des heureux, qui vous offraient l'encens de leur admiration. Et pourtant, je suis une de celles, qui vous estiment et vous admirent dans vos oeuvres, qui sont les preuves de votre noble et aimable caractre. Pour vous donc exprimer ma reconnaissance, pour toutes les heures agrables et heureuses, qui vos oeuvres procurent moi et ma famille; je prends la libert de vous offrir ci inclus un ouvrage d'art que vous ignorez peuttre, et qui a perdu en nglig depuis longtems; c'est un tableau en papier, coup seul l'aide des ciseaux. Aprs beaucoup d'Etude et de patience il m'est russit de le perfectioner un certain degr. - Je n'oserais presque vous offrir mon ouvrage, vous Monsieur qui tes si connu avec tous les productions de l'art en plusieurs pays; mais l'assurance et les louanges de mes amis, que dans cet art aussi il y avait quelque valeur, m'ont engag de vous l'offrir, pour vous prouver mon admiration et mon estime.

Daignez l'accepter comme tel, moins pour la valeur, mais pour l'intention avec laquelle je vous l'offre.

J'ai choisi la langue franaise pour vous exprimer mes ides, parceque ma langue maternelle vous n'est peuttre pas assez connue.

Esprant que vous recevez celle ci dans la meilleure sant, et dans le plus parfait bonheur, je vous prie d'agrer l'assurance de mon respect, et les salutations sincres de mes parents de ma soeur et de mes frres;

J'ai l'honneur de me dire

Monsieur!

votre dvoue servante

Maria Elisabeth van den Brink

Amsterdam le 8 Dcembre 1847

Rapenburg No. 34

Tekst fra: Solveig Brunholm