The Hans Christian Andersen Center

Dato: 7. september 1860
Fra: J. Petit-Senn   Til: H.C. Andersen
Sprog: fransk.

Penses

Les fortunes les plus hautes, comme les cerfs-volants veulent un bon vent et ne tiennent qu' un fil.

La pudeur et la rose aiment l'ombre; toutes deux ne brillent au grand jour de la terre que pour remonter au Ciel.

La mort d'une mre est le premier chagrin qu'on pleure sans elle.

Pour le mondain, vieillir c'est s'loigner de la terre, pour le Chretien c'est se rapprocher du Ciel.

Les vertus qui nous coutent prouvent que nous aimons Dieu; celles qui nous sont faciles, prouvent qu'il nous aime.

qui nous trouve beaucoup de mrite, il est presque impossible de ne pas reconnaitre un peu de gout

hommage & Souvenir

Mr H. C. Andersen

le 7 Septembre 1860.

J. Petit Senn

Tekst fra: Se tilknyttet bibliografipost