The Hans Christian Andersen Center

Du har sgt p: +Andersens +Hus

G til frste fund  Tilbage til sgeresultaterne

Dato: 12. januar 1863
Fra: Jonas Collin   Til: Ramon Torres Munoz de Luna
Sprog: fransk.

Brev fra Jonas Collin til ukendt.[formentlig til videnskabsmanden de Luna], som HCA og Jonas Collin mdte i Madrid dec. 1862.

Bordeaux 12.1.63

Monsieur,
C'est avec une vritable plaisir que je ovus envoie, somme je vous l'avais promis, la photographie de Mr. Andersen et la mienne, mais c'est avec un bonheur plus grand, que je viens vous exprimer mes remerciments les plus sincres pour toute votre bont et votre aimable accueil pendant mon sjour a Madrid. Ce ne fut non seulement la bienveilance, qu'un Espagnol montre toujours aux trangers, mais une si franche amiti, que je me sens fiere de pouvoir me compte parmis vos amis. Sie je revois Mr. Liebig, je ne manquerai pas de le remercier de m'avori prsent une personne, qui comme homme et savant occupe un rang si lev.

J'espre que vous avec recu ce, dont j'ait crit a Mr. Leffmann Stockholm. Cependant il est encore incertain qu'il ait recu ma seconde lettre au sujet de la table portative de l'exposition. Je ne connaissais pas son adresse, et je n'avais personne a qui m'adresser la lgation de Suede. Si vous n'avez pas recu ce, que vous desrierez, vous me feriez le palisir de m'ecrire la lgation de Danemarc a Paris, et alors je tacherai immdiatement d'envoyer une lettre a Mr. Leffmann par la legation..

S'il y avait encore autre chose Paris ou Copenhague (Dronningens Tvergade No 19),pour laquelle je pourrai vous tre utile, veuillez disposer entierement de moi. Vous savez que je n'epargneraie ni mon temps ni ma peine pour vous prouver ma reconnaissance de touts les services que vous avez bien voulu me rendre.

Recevez encore une fois, Monsieur, l'expression de ma gratitude et de mon devouement.
Votre tres oblig serviteur
Jonas Collin
de Copenhage
Avec des compliments de Mr. Andersen
Je vous prie d'offrir ma plus haute considration a Mr. Graelles, Perez Arcas, Cutanda, Colmeiro Tornos.
J. C.

Tekst fra: Solveig Brunholm